IRM d'activation fonctionnelle

INDICATIONS PRINCIPALES:

Extrêmement nombreuses MAIS c'est une technologie en cours de développement, non utilisable en routine actuellement.


Pour le patient :

Les contre-indications sont celles habituelles de l'examen par Résonance Magnétique Nucléaire (pacemaker, pièce métallique, claustrophobie...)

Principe :

L'IRM d'activation fonctionnelle repose sur l'analyse des modifications de l'intensité du signal recueilli lors de deux enregistrements, l'un servant de référence (habituellement en condition basale), l'autre après stimulation : motrice, sensorielle, cognitive, pharmacologique , etc... Les modifications du contraste sont liées à l'effet BOLD : l'augmentation relative du débit sanguin cérébral par rapport à la consommation d'oxygène entraîne une désaturation locale en déoxyhémoglobine, ce qui conduit, par diminution de l'hétérogénéïté de champ local, à une augmentation du signal T2 * recueilli.

Commentaires :

Méthode en cours de développement : toute demande de D.E.A. ou thèse sera étudiée avec attention et bienveillance.

La feuille de demande est téléchargeable

Cet examen est développé dans le cadre de l'unité fonctionnelle " Imagerie Fonctionnelle Cérébrale " grâce à l'accès à l'IRM dans le cadre de la vacation de recherche Biophysique-Médecine Nucléaire

Renseignements : franck.semah @ chru-lille.fr